Vallée de l’Arve : les habitants voient rouge avec l’alerte pollution

Publié par La Rédaction Montblanclive - -

L’épisode de pollution atmosphérique de type "combustion" se poursuit sur la vallée de l’Arve qui est passé au seuil d’alerte 2, vigilance rouge, ce jeudi 23 janvier 2020.

La préfecture de la Haute-Savoie a annoncé la mise en place d’une mesure de circulation différenciée pour les poids-lourds les plus polluants
  • Circulation différenciée pour les poids-lourds de plus de 3,5t (PL) sur tous les axes routiers du bassin d’air. Seuls les poids-lourds munis d’une vignette Crit’Air 1 à 4 sont autorisés à circuler. Les poids-lourds sans vignette ou munis d’une vignette Crit’Air 5 ont l’interdiction de circuler.
  • Abaissement de la vitesse de 20 km/h pour les vitesses supérieures ou égales à 90 km/h, applicable dans le cadre du PPA du 1er novembre au 31 mars
  • Limitation de la vitesse à 70km/h pour les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h
  • Renforcement des contrôles de pollution des véhicules
  • Réduction de 50% du temps d’entraînement et d’essai des compétitions de sports mécaniques
Les mesures déjà instaurées ces derniers jours sont également toujours en vigueur :
  • Interdiction d’utiliser des chauffages individuels au bois d’appoint ou d’agrément (cheminées, poêles...)
  • Réduction de la température de chauffage des bâtiments à 18 °C
  • Interdiction du brûlage des déchets et de l’écobuage : les éventuelles dérogations sont suspendues (cette interdiction s’applique également aux agriculteurs et entreprises d’espaces verts)
  • Interdiction des feux d’artifice
  • Interdiction d’effectuer des travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques (tonte pelouse, taille haie etc.) ou à base de solvants organiques (peinture, vernis...)
  • Interdiction d’utiliser des groupes électrogènes

Une situation qui n’est pas prêt de s’améliorer

"Cette situation avec un niveau élevé de concentration de particules fines dans l’atmosphère (particules fines PM10 et dioxyde d’azote NO2) devrait se poursuivre dans les prochains jours avec l’arrivée par le Sud de poussières désertiques", indique un responsable d’ATMO, le réseau de surveillance de la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles