Bonneville : une rentrée scolaire sous le signe du déconfinement

Publié par La Rédaction Montblanclive - -

Il est temps de ressortir les cartables pour plus d’un million d’écoliers en France. C'était la rentrée des classes ce matin dans certaines communes de France, comme Sallanches, Bonneville et une partie de Saint-Gervais. 

Le cartable était prêt mais les retrouvailles étaient un peu hésitantes ce matin, alors que la cloche de l’école a sonné pour la première fois depuis deux mois de confinement.

A Bonneville, le groupe scolaire Angèle et Jules Nicollet accueille traditionnellement 256 élèves entre la maternelle et l’école élémentaire. Mais ce mardi 12 mai, et tout au long de la semaine, ils ne seront pas plus de 44 à retrouver la maîtresse et les copains. Il s’agit d’enfants jugés en classes prioritaires, les CP et CM2, et notamment des enfants de personnel soignants ou d’enseignants. Pas plus de 10 élèves par classe.

Une rentrée bien particulière qui se fait avec toute une nouvelle organisation et des règles sanitaires strictes. Dès leur arrivée, les enfants ont dû se mettre en rang à la file indienne, avec au moins un mètre d’espace entre eux. Sans compter les habitudes qu’il faudra apprivoiser : lavage régulier des mains, port du masque pour le personnel scolaire, réorganisation du mobilier scolaire et des différents espaces. La récréation ne sera plus la même non plus avec l’arrêt des jeux collectifs nécessitant un contact physique, et pas plus de deux classes en pause simultanément.

Pour cette première journée de reprise, l’échange et la pédagogie sont le mot d’ordre. Les enfants pourront raconter comment ils ont vécu le confinement, et expliquer si ils en ont bien compris la raison. Pédagogie et discussion au menu des prochaines semaines expliquait la directrice de l’établissement Magalie Viollet-Bosson, qui ne prévoit pas de pouvoir reprendre le programme scolaire classique avant le mois de septembre

A Cluses, Chamonix et Albertville, ça sera plus tard dans la semaine.

Mais le gouvernement a prévenu tout le monde : l’école post-confinement n’aura rien à voir avec ce qui s’y passait avant la crise. Un protocole sanitaire strict va être mis en place, à coup de désinfection régulière et lavages de mains systématiques.

Et puis, pendant la récréation, les élèves devront se tenir à un mètre les uns des autres. Une mesure compliquée à faire respecter en maternelle et primaire, estiment les enseignants. Pas tant, selon Mireille Vincent, la directrice académique de Haute-Savoie.

ITA Mireille Vincent 1 – Rentrée des classes déconfinement (42’’)

Pour limiter les interactions dans les classes, le nombre d’élèves par classe est limité : 10 en maternelle, 15 en primaire.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles